Google Translate

Bienvenue à l'un des rares sites francophones d'information sur les vins de qualité du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Comment conserver du vin chez soi</b>

mercredi 28 juin 2017

Le Orme, Barbera d'Asti Superiore, Piémont, 2014, Italie


Cépage:    100% Barbera
Code #:     356105
Prix:           14,95$
Alcool:      13,5%
Sucre:       2,2 g/l
Servir:      16° Celsius
Carafe:     15-20 min




Les produits de cette maison, tout comme celle qui précède, sont présents au Québec depuis de nombreuses années. Les différents vignobles qui sont situés dans les zones de Langhe, Monferrato et de Gavi, comptent 110 hectares de vignes, soit 60 hectares en propres, et 50 autres loués à long terme.


Alberto Chiarlo
M. Michele Chiarlo qui a une expérience de plus de 60 millésimes, est secondé par ses deux fils, représentants de la 8è génération de cette entreprise familiale. Stefano Chiarlo est œnologue ainsi que le maître de chai, alors qu'Alberto Chiarlo, qui est passé nous voir l' automne dernier, s'occupe de la mise en marché de la gamme de vins de la maison.

Le vin mentionné en titre offre de bien belles qualités compte tenu de son prix raisonnable. Chaque parcelle a été fermentée séparément; il a été élevé pendant au moins 6 mois en foudres de chêne français de 50 hectolitres dont 30% de neufs.  Pour avoir droit à la mention Superiore, le Barbera d'Asti doit avoir plus de 12,5% alc/vol et avoir vieilli au moins un an à partir du 1ier janvier qui suit la vendange.

Beaucoup cherchent sans relâche de petites perles parmi les nombreux nouveaux arrivages mais ne voient pas ou ne remarquent plus celles qui sont disponibles sous leurs yeux à l'année longue, tel ce vin.

Inventaire: au 28 juin 2017, dans 156 succursales du réseau. 


Penne à la viande, courgettes, parmesan


Notes de dégustation:

Robe rubis foncé avec des reflets violacés; arômes de fruits rouge acidulé (framboise, cerise); ce vin regorge de fraîcheur grâce à une acidité bien présente, ce qui le rend facile à boire; on est loin du vin lourd, joufflu, hyper boisé; pas très large en bouche car bâti plutôt sur la longueur; les tanins sont mûrs, la bouche est fraîche et souple et l'équilibre bien présent; tout ce qui demande un vin rouge lui conviendra, les plats à la sauce tomate comme la plupart des viandes grillées (poulet, porc, boeuf, etc.); parfait pour la semaine, mais tout de même assez bon pour la fin de semaine.







mardi 27 juin 2017

Chardonnay, Le Grand Ballon, Domaine Joël Delaunay, Val de Loire, 2016, France


Cépage:  100% Chardonnay
Code #:   13284647
Prix:         13,60$
Alcool:     12%
Sucre:      4,2 g/litre
Servir:     12° Celsius




Ce Chardonnay du Val de Loire a été sélectionné et vinifié par Thierry Delaunay. Celui-ci est à la tête d'un domaine familial établi depuis 5 générations, soit le Domaine Joël Delaunay. C'est cette même maison qui élabore dans la même gamme, un vin de Sauvignon Blanc qui connaît un beau succès au Québec depuis son référencement au printemps 2015.

Le Grand Ballon tient son nom du fait que de nombreuses montgolfières survolent la région, les châteaux de la Loire, et les vignes.

Le Chardonnay, de provenance bourguignonne, est arrivé dans la vallée de la Loire au moyen-âge. Il y donne de bons résultats, spécialement sur les sols argilo-calcaires, livrant un style de vin léger et fruité.


Après une rapide macération pelliculaire et une vinification à température contrôlée, le vin est élevé durant 2 mois sur ses lies fines en cuve inox, avec bâtonnage aux deux semaines.

Il faut remercier ce producteur de nous consentir les meilleurs prix coûtants pour ses vins, lesquels sont vendus ici aux meilleurs prix au détail de par le monde. Ainsi, les deux vins de la gamme Le Grand Ballon sont proposés à 8,99£ au Royaume-Uni (soit 15,16$CAD), et 12,99$US aux États-Unis (soit 17,00$CAD). Profitez-en!

Inventaire: au 27 juin 2017, dans 41 succursales du Québec.

(Produit "Pépinière" de la SAQ disponible dans un nombre limité de succursales)


Darne de saumon grillée, riz fines herbes et ail, asperges rôties au four


Notes de dégustation:

Un vin qui convient lorsqu'il nous faut un vin blanc léger aux parfums de miel et de fleurs blanches; jolie robe jaune très clair; il se boit très facilement parce que parfaitement équilibré et que son acidité n'est pas trop relevée; il peut se faufiler de l'apéro jusqu'au fromage, selon votre menu; en bouche se pointe une touche de citron donnant une pointe de fraîcheur en finale; fait pour plaire et de ce point de vue, c'est tout à fait réussi.





lundi 26 juin 2017

Chronique radio


Entrevue à la radio le 22 juin 2017, dans le cadre de ma chronique hebdomadaire diffusée les jeudis en matinée vers 9h15, sur les ondes de Choc FM (104,9).

Sujet: Renaissance des vins blancs au Québec




Lien pour écouter cette chronique (6 min. 47 sec.)


Pour lire l'article à ce sujet




Beaujolais-Villages, Les Grandes Mises, Mommessin, 2015, France


Cépage:  100% Gamay
Code #:   13212213
Prix:         19,50$
Alcool:     14%
Sucre:      1,9 g/litre
Servir:     14-15° Celsius
Carafe:    10-15 min.



Pour la plupart des gens, Mommessin évoque uniquement un producteur de vins d'entrée de gamme, beaux, bons, pas chers, tel leur Cuvée Saint-Pierre, l'un des tout premiers vins que j'ai goûtés il y a plus de quarante ans et qui s'appelait alors Mommessin Export! Notons que depuis 1997, cette maison fait partie du giron du groupe Boisset.

Étant surtout présente dans le Beaujolais, cette société fondée en 1865, a décidé de mettre en valeur certaines des meilleures parcelles de cette région en créant une gamme nommée Les Grandes Mises. Ainsi, 7 cuvées débordantes de personnalité, vinifiées et élevées à la bourguignonne, ont été produites à date en édition limitée.




Les raisins qui ont servi à élaborer le vin mentionné en titre, proviennent de vignes âgées de 48 ans du village de Blacé, en Beaujolais sud, un vignoble de 420 hectares situé à 215 mètres d'altitude. On a effectué une sélection parcellaire de 4,5 hectares de vignes. La sécheresse du millésime 2015 a limité les rendements à 35 hectolitres à l'hectare. Le vin a été élevé en cuve pour une période de 7 mois. Mis en bouteilles au mois d'avril suivant la vendange. Seulement 22,500 bouteilles ont été produites.

Inventaire: au 26 juin 2017, dans 99 succursales du réseau.

(Vin de spécialité disponible en quantité limitée)



Côte de bœuf au jus, légumes, pommes de terre mousseline, ciboulette
Crédit photo : www.restohouston.com

Notes de dégustation:

Le cépage Gamay est très polyvalent en ce qui concerne les accords mets/vin, surtout lorsqu'il a de la mâche comme celui-ci, au point où l'on peut même se permettre de le passer en carafe; il pourra bien sûr accompagner les traditionnelles charcuteries, mais aussi plusieurs types de viandes, telles le porc grillé, l'agneau, et même le boeuf dans les coupes tendres.

Robe rubis foncé et violacée, parfums de framboise, de myrtille et de fines herbes; un peu plus que légèrement corsé, ce vin aux tanins souples et quelque peu charnus, procurent une sensation juteuse en bouche, se terminant sur une finale plutôt longue mais surtout nette et claquante; pourra aussi de garder 4-5 ans au cellier; un bel achat à moins de 20$.





dimanche 25 juin 2017

Shiraz, Robertson Winery, Western Cape, 2015, Afrique du Sud


Cépage:  100% Shiraz (Syrah)
Code #:   586149
Prix:         12,45$
Alcool:     13,5%
Sucre:      3,6 g/litre
Servir:     16° Celsius
Carafe:    15 min.




La maison Robertson a été fondée en 1941. Elle a établi des liens avec 35 familles des environs qui cultivent plus de 2400 hectares de vignes et qui partagent la même philosophie de production. Les maîtres de chai chez Robertson font exprimer par la suite le message que chacun des cépages désire livrer.

Tout le monde ou presque connaît le Chenin Blanc de cette maison, ce produit faisant partie si je ne m'abuse des dix meilleurs vendeurs à la SAQ. Mais moins connaissent le vin rouge de Shiraz de cette gamme.

Il est élaboré à l'aide de raisins cueillis très mûrs, en provenance de vignes qui poussent sur un sol d'argiles schisteuses de la région semi-désertique de Karoo, qui signifie Pays de la soif.

Après que le moût ait été vinifié durant 9 jours en cuve inox, 80% du vin est élevé durant 6 mois en fûts de chêne français, et le reste en fûts de chêne américain. La recette est bien au point. En 2013, soit il a 4 ans, ce vin coûtait 13,05$. Avec l'inflation, cela équivaut aujourd'hui à plus de 14$.

Inventaire: au 25 juin 2017, dans 383 succursales du Québec.


Bavette de boeuf Angus, salade, frites, mayo


Notes de dégustation:

Un vin rouge pas compliqué mais bien fait pour accompagner vos plats simples et goûteux; il se présente à vous vêtu d'une robe rubis soutenu; des parfums de framboise, de mûres et d'épices douces émanent du verre; pas trop corsé, ni en goût ou en alcool, il demeure souple et suffisamment frais à la dégustation; à ce prix, je n'ai rien à redire car on en a pour son argent.





samedi 24 juin 2017

Vin gris d'Amador, Terre Rouge, Sierra Foothills, Californie, 2015, États-Unis


Cépages:  48% Grenache, 35% Mourvèdre, 12% Grenache Blanc, 2,5% Roussanne, 2,5% Viognier
Code #:    11629710
Prix:         28,90$
Alcool:    13,5% 
Sucre:      3 gr/litre 
Servir:     10-12° Celsius




Si vous aimez les vins rosés avec de la substance, celui-ci ne pourra que vous plaire. Avec ses saveurs crémeuses de framboise et de cassis, il a presque le goût d'un vin rouge léger, de Pinot Noir pour être plus précis!

Ce n'est évidemment pas un rosé fait dans le plus pur style du classicisme mais on s'en fout puisque c'est bon.

Le Domaine de la Terre Rouge appartient à Bill Easton qui l'a fondé en 1983 et qui y planta à l'encontre de la mode de l'époque, des cépages rhodaniens, en raison de la similitude qu'il avait remarqué entre les deux régions au niveau des sols et du climat.

Ce vin rosé de saignée a subi un élevage en fûts de chêne français. C'est pourquoi nous avons présentement de disponible le millésime 2015 et non 2016 comme la plupart des autres vins rosés disponibles ici en ce moment.

Sa composition est légèrement différente de celle des millésimes précédents. Le Grenache et le Mourvèdre ont été saignés séparément des autres cépages.

Inventaire: au 23 juin 2017, dans 94 succursales du réseau.

(Vin de spécialité disponible pour un temps limité).


Brochettes de veau sur taboulé, sauces tzatziki et salsa verde


Notes de dégustation:

Ce vin fait sans équivoque partie de la catégorie des vins rosés gastronomiques; son élevage en fûts, sa texture crémeuse  ainsi que sa belle longueur, en font un compagnon idéal en mesure de se mesurer à une foule de plats; il arbore une robe saumon soutenu; des parfums de fraise, de framboise, de canneberge, de cannelle et d'épices très douces exhalent du verre; impossible de ne pas y succomber! Il peut au besoin se garder 2-3 ans en cave ce qui permet d'en faire provision.






vendredi 23 juin 2017

Château Rahoul, Vignobles Dourthe, Graves, 2012, France


Cépages:   65% Merlot, 35% Cabernet Sauvignon
Code #:     12391387
Prix:           29,85$
Alcool:      13,5%
Sucre:       inconnu mais sec
Servir:      16-17° Celsius
Carafe:     20-30 min



Il s’en est passé des choses depuis la fondation en 1840 par Pierre Dourthe de cette entreprise viticole qui porte aujourd’hui toujours son nom. Il y a eu bien sûr des hauts et des bas. Je me souviens qu’il y a une trentaine d’années, du moins au Québec, le nom Dourthe était plutôt synonyme de  volume et de vins d’entrée de gamme plutôt que de sélection et de vins de grande qualité.

Il est utile de souligner que le virage de ce producteur vers la qualité coïncide à peu près au moment où M. Patrick Jestin arrive à la barre de cette maison, soit il y a environ 25 ans (1987). Mû par un désir de dépassement, on n’a pas hésiter à faire appel pour améliorer les vins blancs de la maison à Denis Dubourdieu et Christophe Olivier. Le changement devient palpable dès le début des années 2000.

De nos jours, Dourthe exploite plus de 500 hectares de vignes à Bordeaux, incluant quelques belles propriétés acquises au cours des dernières décennies et sises entre autres en Haut-Médoc, à St-Estèphe, Pessac-Léognan et St-Émilion.

Château Rahoul

Car la renaissance de cette maison est passée par la sélection des meilleurs terroirs afin que ceux-ci, combinés au  travail de l’Homme, produisent les meilleurs raisins possibles. Car comme le dit si bien M. Jestin : « On peut peut peut être faire du vin partout avec la vigne, de la terre, du soleil et de l’eau. Mais pour faire de grands vins, il faut de grands terroirs.

J'aime bien les vins de Graves, tel que celui mentionné en titre, dont l'histoire remonte au 17è siècle avec le Chevalier Guillaume Rahoul. On dirait que les graviers sableux de cette région procurent un charme immédiat aux vins qui en sont issus. Cette propriété de 40 hectares  acquise par les Vignobles Dourthe en 2007 n'y fait pas exception, avec ses sols de sable, d'argile et de graves. Ce vin a été élevé durant 15 mois en barriques de chêne français sur lies fines, dont 22% de bois neuf. 

Disponibilité: au 23 juin 2017, dans 50 succursales du Québec.

(Vin de spécialité disponible en quantité limitée)



Filet de boeuf grillé, légumes, foie gras, rouleau parmesan


Notes de dégustation:

Un vin typiquement bordelais d'appellation Graves qui privilégie la finesse et l'élégance; robe encore jeune de teinte rubis très foncé; il fleure bon la framboise, le cassis, entremêlés de notes de sous-bois et d'épices douces; passablement déjà bien fondues, ses diverses flaveurs son en parfait équilibre; ce vin moyennement corsé, au fin boisé et à la finale plutôt longue, ne demandera qu'à accompagner des plats de boeuf, de canard ou d'agneau; on peut commencer à le boire maintenant, ou bien au cours des 7-8 prochaines années.