Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>L’insaisissable minéralité dans le vin</b>

dimanche 22 octobre 2017

Gentil, Famille Hugel, Alsace, 2016, France


Cépages :   41% Pinot Blanc et Sylvaner, 19% Pinot Gris, 18% Gewürztraminer, 17% Riesling, 5% Muscat
Code #:      367284
Prix:            16,45$
Alcool:       12,5%
Sucre:        4,3 gr/litre
Servir:       10° Celsius



Dès le 14è siècle, on trouve trace des premiers Hugel en Alsace. En 1902, Frédéric Émile Hugel quitte l'ancienne propriété familiale pour s'installer au centre de Riquewihr où se trouve encore de nos jours la majeure partie des installations.

Les raisins sont contrôlés selon des critères bien précis et seuls les premiers jus sont conservés. Certaines cuvées jugées trop faibles dans certains millésimes, sont partiellement éliminées et revendues en vrac.

Au fil des ans, la maison s'est bâtie une réputation mondiale. La production est ainsi exportée  à près de 90% vers plus de 100 pays. 

La maison produit environ 1,250,000 bouteilles annuellement. Cette production comprend environ 35 cuvées, réparties en 9 gammes de vins.

Petite vidéo de 2 minutes environ, présentant le vin de la maison nommé Gentil.





Le vin mentionné en titre, le Gentil, est le seul vin de ce producteur qui ne soit pas d'un cépage unique. Il renoue avec une tradition alsacienne séculaire où les assemblages de cépages nobles étaient appelés "Gentil". Il allie le côté suave et épicé du Gewurztraminer, le corps du Pinot Gris, la finesse du Riesling, le fruité du Muscat et le caractère désaltérant du Sylvaner.

Les raisins de ce vin ont été cueillis manuellement et proviennent de parcelles à dominante argilo-calcaire autour de Riquewihr et au sud de Colmar. Ils sont acheminés dans les pressoirs pneumatiques par gravité, sans pompage ou autre manipulation, où ils sont vinifiés en cuves inox  température contrôlée. 

Il y a un an, ce vin coûtait 17,85$. 

Disponibilité: au 22 octobre 2017, dans 168 succursales au Québec.


 
Sushi makis et californian rolls


 Notes de dégustation:

Robe jaune claire et brillante; très aromatique, il émane du verre de présents parfums d'agrumes de rose, de litchi et de citron; un vin passe-partout qui plaira à tous, autant à l'apéro qu'à table; la bouche est souple et un peu grasse, fruitée et florale, et sa finale persistante et légèrement citronnée; polyvalent, il accompagnera aussi bien le sushi, les poissons grillés, les pétoncles, le homard, et les crevettes spécialement si elles sont servies épicées.





Chronique radio


Entrevue à la radio le 19 octobre 2017, dans le cadre de ma chronique hebdomadaire diffusée les jeudis en matinée vers 9h15, sur les ondes de Choc FM (104,9).

Sujet: François Lurton, marchand de vin international






Lien pour écouter cette chronique (7 min. 37 sec.)


Pour lire l'article à ce sujet



samedi 21 octobre 2017

Quinta dos Roques, Colheita 2015, Dão, Beiras, Portugal


 Cépages:   60% Touriga Nacional, 25% Jaen (Mencia), 10% Alfrocheiro, 3% Tinta Roriz (Tempranillo), 2% Tinta Cão
Code #:     744805
Prix:           15,55$
Alcool:      13,5% 
Sucre:        1,8 g/litre
Servir:      14-15° Celsius 
Carafe:     10-15 min.




Le domaine Quinta dos Roques appartient à M. Luis Lourenço qui possède également un autre domaine bien connu des Québécois, Quinta das Maias.

Croyant au potentiel des cépages autochtones portugais, M. Lourenço se fait un point d'honneur à exclusivement les utiliser dans les vins de ses domaines. 

Mais il faut savoir qu'au départ, notre homme ne vient pas de la filière vinicole. C'est pourquoi il a tout d'abord agit un peu à contre-courant en produisant pour débuter des vins de type monocépage afin d'en comprendre toutes les subtilités. Les vins d'assemblages ont par la suite suivi.


Vignoble Quinta dos Roques


Les vignes qui ont fourni les raisins pour le vin mentionné en titre poussent sur des sols granitiques avec un peu d'argile et de schiste. On n'utilise aucun herbicide car on privilégie l'enherbement naturel. Après l'égrappage, les baies fermentent et macèrent pendant 14 jours en cuves inox à une température d'environ 28° Celsius. Le vin est ensuite élevé pendant 15 mois en barriques de chêne français de 2 et 3 ans.

Attention aux personnes ayant déjà acheté ce vin. Celui-ci affiche maintenant une nouvelle présentation plus moderne et différente de la précédente!


À gauche, l'ancienne étiquette, et à droite, la nouvelle

Déjà selon moi relativement peu dispendieux alors que le prix de ce vin était de  17,25$ l'an dernier, on peut dire qu'à 15,55$ on a affaire ici à une véritable aubaine.

Inventaire: au 20 octobre 2017, dans 122 succursales du réseau.

(Vin de spécialité disponible pour un temps limité)



Suprêmes de pintade farcies, sauce à la crème rosée, ciboulette


Notes de dégustation:

Ce vin vous fera comprendre l'expression ''du petit Jésus en culotte de velours!"; grâce à des raisins mûrs à point et à un judicieux élevage de barriques usagées, ce vin procure une agréable sensation veloutée en bouche; ses arômes sont fruités (framboise, prune) mais annoncent également une certaine profondeur avec ses notes de cuir, de vieux bois et d'épices douces; longue finale pour un vin de ce prix; il est des plus polyvalent à table si on le sert suffisamment rafraîchi; même s'il se révèle déjà accessible, il pourra continuer à se bonifier d'ici les prochaines 4 années; on peut donc en faire provision et pourquoi pas en acheter une caisse.






vendredi 20 octobre 2017

Cuvée Expression, Crémant de Limoux, Antech, 2015, France


Cépages:   70% Chardonnay, 20% Chenin Blanc, 10% Mauzac
Code #:     10666084
Prix:          18,40$
Alcool:      12% 
Sucre:       9 g/litre
Servir:      8-10° C




La maison Antech (on prononce ''an-têche") appartient depuis 6 générations à la famille du même non qui, libres de toutes attaches, produit des bulles à Limoux.

Françoise Antech
Le premier développement de l'entreprise survient lorsque les deux frères Georges et Roger Antech prennent les commandes en 1965; ceux-ci travailleront toute leur vie à rechercher l'excellence.

Depuis 1996 et jusqu'à aujourd'hui, la destinée de la maison est entre les mains de Françoise Antech, la fille de Georges. J'ai d'ailleurs eu le privilège de la rencontrer le 12 octobre dernier, lors de son passage à Montréal.

La gamme de la maison compte une vingtaine de cuvées en blanc et en rosé. Celles-ci sont réparties en 3 appellations, soit Crémant de Limoux, Blanquette de Limoux et Blanquette Méthode ancestrale, et sont exportées vers plus de 30 pays.

Seul le vin mentionné en rubrique est disponible au Québec. C'est bien dommage car les 5 vins effervescents de la maison que j'ai goûtés avec Françoise raviraient bien des palais québécois.




La Cuvée Expression, qui porte le nom de Cuvée Eugénie dans les autres marchés,  est présente au Québec depuis vingt ans environ. Elle avait à l'époque remporté une médaille d'Or aux Sélections Mondiales. Cette compétition est le plus grand concours international de vins en Amérique du Nord. Il se tient à chaque année à Québec et ce, depuis 1983.

En moins de 2 minutes, voici de belles images du vignoble et de la vendange 2017.



Les raisins du vin mentionné en rubrique proviennent de vignes âgées entre 20 et 40 ans, plantées en coteaux et terrasses sur des sols argilo-calcaires. Après la vendange manuelle, les baies sont immédiatement pressurées. Le moût fermente par la suite en cuves inox thermo-régulées. Après la seconde fermentation en bouteille, le vin est gardé sur lattes pendant 18 mois.

Note: J'ai eu le loisir de déguster de nouveau ce vin le 19 octobre dernier, lors d'un banc d'essai organisé par l'AQAVBS, regroupant plus de 61 champagnes et vins mousseux, confirmant mes notes de dégustation ci-dessous.

Inventaire: au 19 octobre 2017, dans 85 succursales au Québec.


Bouchées de moules, crevettes et calmar


Notes de dégustation:

Avec sa belle proportion de Chardonnay, ce vin effervescent pourrait se faire passer à l'aveugle auprès de certaines personnes pour un vin issu de la région de Dom Pérignon; jolie robe jaune doré claire; bulles fines et persistantes; arômes de fleurs blanches, de miel léger et de brioche; en bouche, ce vin léger procure fraîcheur ainsi que de belles et délicieuses saveurs; pour l'apéro mais aussi pour la table en accompagnement de viandes blanches, de poissons et de crustacés et coquillages; je crois que vous avez déjà compris qu'il s'agit d'un très bon rapport qualité/prix.







jeudi 19 octobre 2017

François Lurton, marchand de vin international


NOTE: Ce texte a aussi été publié le 19 octobre prochain dans le Huffington Post Québec (voir ici).

François Lurton représente la 5è génération d'une famille bordelaise dont les débuts viticoles remontent à 1897.

Une grande famille non seulement par son prestige, mais aussi par le nombre de ses membres! J'ai moi-même parfois quelques problèmes à démêler cet écheveau de frères, sœurs, cousins et cousines. C'est pourquoi vous trouverez ici l'arbre généalogique de la famille Lurton auquel je me réfère parfois. 

En 1988, il crée avec son frère une société de conseil, Jacques et François Lurton, parcourant le globe à la recherche de terroirs à développer. En 2007, ils choisissent des voies différentes et François devient l'actionnaire majoritaire de la société qui est renommée François Lurton SA.

François Lurton  et moi
De nos jours, l'entreprise François Lurton SA possède 282 hectares répartis dans 4 pays (France, Espagne, Chili et Argentine) où on élabore plus de 72 vins différents, dont 13 de ceux-ci sont référencés au Québec.

La production annuelle totale est d'environ 6,750,000 bouteilles et 95% du chiffre d'affaires de la société est réalisé en dehors de la France.

La production se subdivise en quatre branches. 

Ainsi l'entité Domaines François Lurton regroupe les vins français (Mas Janeil, Côtes-du-Roussillon Villages, Château des Erles à Fitou, Domaine du Ministre, Les Fumées blanches, Domaine Les Salices, etc.). 

Les propriétés situées à l'extérieur de la France sont la Bodega Piedra Negra qui se trouve dans la vallée de Uco en Argentine, la Hacienda Araucano dans la vallée de Lolol au Chili, et la  la Bodega El Albar qui est établie dans l'appellation Toro en Espagne.

Comme on peut le constater, notre homme aime beaucoup voyager! C'est d'ailleurs lors de son dernier passage le 7 juin dernier à Montréal que j'ai eu l'occasion de rencontrer François Lurton et surtout de goûter en rafale à une panoplie de ses vins.





Cette dégustation m'a permis de réaliser combien François Lurton est un vinificateur hors-pair puisqu'il réussit à livrer de très bons vins, dont plusieurs à des prix des plus abordables.

Voici mes commentaires parmi ceux disponibles à la SAQ et que je vous invite à essayer.





François Lurton connaît et aime bien le cépage Sauvignon Blanc, puisqu'il est né au milieu ces vignes. Ce vin est l'un des Sauvignons français le plus vendus dans le monde, soit près de 5 millions de bouteilles dans ce cas-ci. C'est pourquoi la plupart d'entre vous le connaissez sans doute, au moins de nom. Une valeur sûre depuis près de vingt ans à la SAQ; pour atteindre un tel volume, on achète évidemment des raisins de vignerons qui sont sous contrats avec l'entreprise; tout est cependant vinifié, comme pour tous les autres vins, par la société François Lurton SA.



Domaine des Salices, Viognier, 2016, Pays d'Oc, 14,65$ 

Les vins de cette gamme proviennent de vignobles près de  Carcassonne et sont tous élevés ou partiellement vinifiés en barriques; celui-ci a une robe jaune claire et livre des parfums d'abricot, de notes florales, de cire d'abeille et de vanille; il développe un léger gras en milieu de bouche et possède une bonne persistance gustative; peut même se garder 1 an ou 2 au cellier.



Domaine du Ministre, 2016, Saint-Chinian, 18,25$

Les 5 hectares de vieilles vignes de Syrah qui fournissent les baies pour élaborer ce vin poussent sur un sol calcaire près de la commune de Muriel les Béziers dans l'appellation Saint-Chinian; le vin est élevé un an en barriques; il affiche une teinte rubis soutenu et violacé;  il embaume l'air de parfums de framboise, de cerise et de fines herbes; en bouche, on apprécie sa structure droite, fruitée et passablement longue; un bon vin à prix raisonnable. 






Syrah Reserva, Hacienda Araucano, Colchagua, 2015, Chili, 9,60$

Lorsque je vous disais que François Lurton est en mesure de parfois livrer de très bons vins à petits prix, je ne blaguais pas; les raisins en provenance de la vallée de Lolol sont cueillis à la main et sont triés deux fois; le moût est vinifié à basse température en cuves de ciment et inox; le vin est élevé pendant 8 mois en barriques de chêne de second usage; robe rubis foncé violacé; effluves de violette, de framboise et d'épices douces; frais et joliment fruité; remarquable pour le prix!










Barricadas, Tierra de Leon, 2012, Espagne, 22,05$


Élaboré à l"aide de raisins de Tinta de Toro, nom que l'on donne au Tempranillo dans cette partie de l'Espagne, lesquels ont été vendangés à la main; un vin plutôt corsé avec beaucoup de belle matière en raison d'une longue macération d'un mois avec les peaux; élevé pendant 12 mois en barriques de chêne, neuves pour le tiers; même s'il est âgé de 5 ans, il pourra être conservé encore 6-7 ans au moins.









Pinot Gris, Bodega Piedra Negra, Alta Colección, 2016, Argentine, 14,55$


La Bodega Piedra Negra (pierre noire) qui compte 140 hectares est située près à 1,100 mètres d'altitude dans les collines au pied de la cordillère des Andes; François Lurton fut le premier à planter du Pinot Gris en Argentine; celui-ci est cultivé en bio, ce qui ne gâche rien; la robe de ce vin est jaune très clair et ses arômes sont ceux d'agrumes et de citron confit; élevé en cuve inox seulement; sa bouche est légère, un peu grasse en son milieu; il se boit très facilement.






Bonarda Reserva, Bodega Piedra Negra, 2015, Argentine, 17,00$


Un vin monocépage pour apprivoiser le cépage Bonarda qui fut apporté en Argentine par les Italiens; il porte aussi le nom de Dolcetto Nero, Douce Noire ou Corbeau (en Savoie) et Charbono (en Californie); la teinte de celui-ci est pourpre foncé; il propose des parfums de framboise et de mûre; il est vinifié pendant une courte période en cuve inox et est élevé en barriques de chêne français, neuves pour le tiers;  sa bouche est coulante et procure une petite amertume intéressante en finale; bien fait et pas du tout rustique.






Gran Lurton, Cabernet Sauvignon, Mendoza, 2011, Argentine, 24,30$


Ce vin, l'un des plus achevé de François Lurton parmi ceux qu'il élabore en Amérique du Sud, fut le premier à être élaboré dès le départ en 1992; il renferme entre 10 et 15% de Malbec; sa robe est encore rubis foncé et quelque peu violacée; il en émane des effluves de framboise, de mûre et d'épices douces; bien que possédant une structure plutôt droite, il arbore des tanins souples qui lui donnent une texture des plus savoureuse; après 6 ans, les saveurs sont bien fondues; pourra se conserver 4-5 ans en cave; mérite tout à fait son prix.




Vous qui me lisez, maintenant que vous en savez suffisamment pour vous débrouiller, c'est maintenant à vous de jouer.


D'autres vins pour cette semaine:

Cette semaine, je vous recommande 5 vins (2 vins blancs et 3 rouges), de France, d'Espagne et du Chili, offerts entre 9,75$ et 28,35$








mercredi 18 octobre 2017

Première vendange, Touraine, Henry Marionnet, 2016, France


Cépage:    100% Gamay
Code #:    12517875
Prix:          23,35$
Alcool:     12,5% 
Sucre:      2,4 gr/litre 
Servir:     12-14° Celsius





La première occasion où j'ai pu goûter à ce vin sans soufre fut lors du passage de M. Marionnet à Montréal en 2014. Sa première apparition à la SAQ, a été le 23 avril 2015, avec le millésime 2013, lors d'une opération qui offrait aux Québécois, 6 vins "nature" pour un temps limité.

Selon le producteur "il est plus riche en couleur, en ampleur et en complexité que le Gamay normal car n'ayant pas de soufre, toutes les levures ont pu fermenter et s'exprimer."

Vous avez bien lu, aucun sulfite n'a été ajouté à ce vin, à aucune étape de son élaboration. Seules les levures indigènes ont été utilisées.

Après la vendange manuelle de vieilles vignes de Gamay âgées de 45 ans en moyenne, et dont le rendement ne dépasse pas la quarantaine d'hectolitres à l'hectare. La vinification se déroule en grappes entières en cuves inox de manière entièrement naturelle, sans soufre évidemment.

Il coûte cette année 0,55$ de moins que l'an dernier.

Inventaire: au 18 octobre 2017, dans 109 succursales du réseau.

 (Produit de spécialité, disponible pour un temps limité)


Tataki de thon au sésame, légumes, fleurs comestibles
Source : www.restaurantpasco.com


 Notes de dégustation:


Malgré une température estivale plutôt difficile, la météo de l'arrière saison en 2016 a permis au cépage Gamay d'atteindre une belle maturité dans la région de Touraine; la robe de ce vin est plus foncée qu'un Gamay régulier, soit rubis légèrement violacée; l'arôme principal que l'on perçoit est celui de la fraise, avec à l'arrière-plan la framboise; la bouche est très fraîche, légère et souple; un vin de soif qui descend dangereusement bien; moins sec et plus long que ce à quoi on pouvait s'attendre; il paraît que ce vin est en mesure de se conserver quelques années; ce ne sera pas le cas de la bouteille que je viens de boire avec plaisir!