Google Translate

Bienvenue à l'un des rares sites francophones d'information sur les vins de qualité du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Comment conserver du vin chez soi</b>

vendredi 29 août 2014

Comment conserver du vin chez soi


Note: Ce texte a aussi été publié le 28 août 2014 dans le Huffington Post Québec (voir ici).

Même si plusieurs personnes aimeraient avoir leur réserve personnelle de vin à la maison, peu osent le faire, pensant à tort que cela est compliqué et uniquement réservé aux grands connaisseurs. Faisons le tour de la question.

Je vous ai suggéré la semaine dernière au lieu d'acheter vos vins à plein prix, de profiter des promotions de la SAQ afin d'économiser et de vous faire des réserves pour les semaines ou mois à venir. Quelques personnes m'ont alors demandé si  leurs bouteilles conserveraient alors leurs qualités.

Pour débuter, laissez-moi vous rassurer. Le vin ne demande pas grand chose pour sa conservation ainsi qu'au besoin son vieillissement. À titre d'exemple, il arrive que certaines bouteilles soient conservées debout pendant plusieurs mois dans leurs caisses d'expédition à l'entrepôt central de notre monopole et dans la réserve de ses succursales par la suite avant d'être placées sur les tablettes et ce, sans aucun problème, si certaines conditions sont respectées.


Plus simple qu'on ne le croit

Si l'argent n'est pas pour vous un problème, vous pourrez retenir les services d'une entreprise spécialisée qui se fera une joie de vous en bâtir une (à grands frais) si vous êtes propriétaires de votre logis. Vous pouvez de même acheter l'un des nombreux modèles de cellier d'appartement de diverses capacités de stockage et dont les prix varient beaucoup selon le modèle, l'apparence et la qualité.

On peut aussi louer des espaces de cellier à la SAQ au siège social de l'entreprise ainsi qu'aux succursales d'Outremont et de l'Île-des-Soeurs pour un coût de location de 2,40$ par bouteille par année. Vous n'aurez par contre pas en tout temps vos bouteilles à portée de main.

Mais il est aussi possible de démarrer sa propre réserve en utilisant une partie de sa demeure, pourvu que la plupart des conditions qui suivent soient présentes. Et ceci est possible même en absence de climatisation, surtout si ces bouteilles ne sont pas destinées à être gardées pendant de nombreuses années.

Si votre passion et le nombre de vos bouteilles augmentent avec le temps, vous pourrez alors opter pour un mode de conservation plus élaboré et plus dispendieux, tel l'aménagement d'une cave à vin ou l'achat d'un cellier d'appartement de bonne contenance.

Les conditions idéales

Quelque soit le mode d'entreposage que vous adopterez, assurez-vous que la majorité des points suivant soient respectés:

La température: idéalement autour de 12-14° Celsius; celle-ci peut varier au cours des saisons et passer par exemple de 10° C en hiver à 20° C en été sans dommage car cette fluctuation de température se fera progressivement. Ce sont les rapides et brusques écarts de température qu'il faut éviter.

À une température inférieure à 10° C le vin vieillit plus lentement; au-dessus de 20° C, celui-ci évolue un peu plus rapidement. Évitez toutefois si possible pour une longue période de temps une température supérieure à 25° C.

Le taux d'humidité:  idéalement, si les bouteilles sont destinées à être gardées de nombreuses années, entre 65% et 75%; en bas de 65% vos bouchons de liège risquent de se dessécher faisant oxyder votre vin; au-delà de 80% vos étiquettes se détérioreront.

Luminosité:  idéalement le noir total, sauf lors de vos visites évidemment. Par exemple, la lumière des fluorescents est réputée être nocive pour les pigments du vin rouge.

Absence d'odeurs: évitez les endroits situés près d'une source d'odeur, près d'un réservoir d'huile à chauffage par exemple; beaucoup de bouteilles possèdent encore des bouchons de liège et ceux-ci ne sont pas imperméables aux odeurs extérieures et celles-ci, au fil du temps, pourraient altérer le goût du nectar de vos précieux flacons.

Debout? Couchées? 

Il est préférable si possible de garder les bouteilles couchées. Ceci permet au vin de rester en contact avec la partie intérieure du bouchon que l'on appelle le "miroir" gardant celui-ci humide et gonflé, empêchant l'air de pénétrer dans la bouteille.  Tout comme vous, le vin préfère se reposer dans le calme en étant couché. Certaines personnes prétendent le contraire mais ce sont des histoires ... à dormir debout!

Les étagères

Si vous désirez gardez un plus grand nombre de bouteilles, il vous faudra trouver une manière de les remiser. Les empiler les unes sur les autres n'est guère pratique lorsque l'on veut en retirer une et peut même causer une catastrophe.

Je vous recommande toutefois d'éviter les casiers ayant une matière épaisse (ex: tuyau de céramique) qui occasionne de grandes pertes d'espaces. Les bricoleurs pourront se faire des tablettes en bois; faites une petite inclinaison vers le mur; le fond de la bouteille sera alors légèrement plus bas que le goulot, évitant que vos bouteilles ne tombent sur le sol.

On peut aussi acheter auprès de fournisseurs de cave à vin des grilles métalliques en acier inoxydable que l'on fixe au mur. Ce système de rangement maximise le nombre de bouteilles que l'on peut remiser dans un espace donné, tel que le montre la photo située en haut de ce billet.

Bons et moins bons endroits

On peut débuter sa petite réserve en utilisant une partie d'un placard ou d’une garde-robe, surtout si cet espace de rangement donne sur un mur extérieur. Il y fait noir et la température a tendance a y être un peu plus fraîche que le reste de la maison.

Avec son taux d'humidité habituellement plus élevé que le reste de la maison et sa température plus fraîche, le sous-sol demeure bien sûr l'endroit idéal, en autant que celui-ci dispose d'un minimum de chauffage. Plusieurs personnes utilisent l'espace perdu qui se trouve sous un escalier. D'autres une chambre froide qui a été isolée. Si on veut aménager une cave à vin proprement dite, la jonction de deux murs extérieurs est idéale, surtout s'ils sont orientés vers le nord ou l'est. Vous pourrez trouver sur l'internet des sites qui vous guideront à cet effet.

Les endroits de la maison trop lumineux et surtout trop chauffés comme la cuisine par exemple ne sont évidemment pas recommandés.

Des avantages et des économies

Maintenant vous savez qu'il est tout à fait possible de conserver du vin à votre domicile. Vraiment pas sorcier. Plus besoin à l'avenir de courir à une succursale de la SAQ à 16h45 le samedi après-midi parce que vous venez de vous rappelez que vous n'avez pas de vin pour le souper.

Vous n'avez maintenant aucune excuse pour ne pas débuter votre petite réserve personnelle.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire